Trekking avec chameaux et randonnée dans le désert au maroc :

individuel – flexible – durable

Voyages en caravane à l’ancienne avec Akabar – Sahara Treks et l’équippe de nomades


Sprache/Language/Langue

Notre Philosophie de voyage
  • Avec nos offres de trekking et de trekking avec homestay, Akabar – Sahara Treks souhaitons offrir un revenu aux habitants du désert afin qu’ils puissent continuer à vivre dans leur environnement et leur culture et ne soient pas contraints d’émigrer vers les villes.  Pour nos trekkings, nous employons des amis nomades des montagnes du Jebel Bani avec leurs propres chameaux. De cette manière, les chameliers peuvent contribuer à l’entretien de leur famille avec leurs propres animaux. Afin d’offrir une chance de revenus aux femmes nomades seules ou en difficulté, ces dernières accompagnent des groupes de femmes en tant que cuisinières.
  • Hafid Benyachou attachons beaucoup d’importance à la qualité, que ce soit pour la nourriture, l’équipement, l’équipe de nomades ainsi que le choix de l’itinéraire et des lieux de campement.
  • Nos tours et randonnées se font en étroite collaboration avec des nomades de la tribu Ait Atta, qui ne se contentent pas de travailler pour nous. Nous apprécions la communauté et une relation familiale et amicale dans laquelle nous apprenons beaucoup sur leur culture et leur quotidien tout en découvrant leur environnement de vie dans le désert. Chez Akabar – Sahara Treks, les hôtes et l’équipe ont l’habitude de prendre leurs repas ensemble et de voyager comme une grande famille. L’équipe d’Akabar est toujours soucieuse du bien-être de ses hôtes et s’acquitte de ses tâches avec prudence et responsabilité avant et pendant le voyage.
  • Les chameaux de nos compagnons sont bien traités et respectés. Les nomades considèrent leurs animaux comme des membres de la famille. Leurs chameaux ne sont pas gardés dans des étables mais parcourent les vallées du Jebel Bani et les contreforts des dunes. Lors des randonnées, ils portent les bagages pendant cinq à six heures maximum, le reste du temps, ils sont à la recherche de nourriture et se reposent. Le matin et le soir, ils reçoivent en plus des dattes concassées et de l’avoine, surtout en cas de sécheresse.  Le nombre de chameaux est fonction de la taille du groupe, de sorte que les animaux ne doivent pas porter de charges excessives.
  • Nos trekkings se déroulent à l’écart du tourisme de masse, sur d’anciennes pistes de caravanes et des itinéraires de transhumance des bergers, à travers la nature sauvage et rocheuse, variée et fascinante, du Jebel Bani, à travers des paysages de dunes, des hamadas et des oasis. Nous avons choisi nos chemins de manière à marcher en dehors des itinéraires courants des caravanes et des jeeps. Notre équipe est à l’aise dans les montagnes et le désert. Les vallées et les plaines de la vaste chaîne de montagnes du Jebel Bani font partie des zones de pâturage des troupeaux de nos compagnons nomades. Lors de nos caravanes avec hébergement spontané chez des familles nomades, vous découvrirez la vie et la culture des populations nomades du Sahara. 
  • Nos randonnées dans le désert sont proposées sans description quotidienne fixe de l’itinéraire, car cela ne correspond pas à la vie des nomades. Une randonnée dans le désert et le séjour chez les nomades sont très simples, sans aucun confort. En revanche, le voyageur est récompensé par la cordialité, l’ouverture et la spontanéité des habitants du désert. C’est pourquoi nous exigeons de nos hôtes qu’ils soient tolérants et flexibles, prêts à s’intégrer dans la communauté et à prendre en charge des tâches telles que la collecte du bois, l’approvisionnement en eau et le nettoyage. Nous souhaitons laisser le désert propre et sans traces lors de nos randonnées, c’est pourquoi les déchets combustibles sont brûlés et les autres déchets ramenés à Zagora pour y être éliminés. Il est très important pour nous de pratiquer un tourisme prudent et durable afin de ne pas influencer négativement les structures existantes et la culture des nomades.
  • Dans des paysages extrêmes comme le désert, il est possible de s’écarter de l’itinéraire décrit en raison des conditions météorologiques ; c’est pourquoi nous attendons des participants qu’ils fassent preuve d’une certaine flexibilité et capacité d’adaptation. Lors de nos excursions dans le Sahara, nous découvrons les conditions de vie quotidiennes difficiles des habitants du désert, qui doivent vivre avec des tempêtes de sable, la chaleur, des pluies soudaines ou des années de sécheresse.

Nos offres sont calculées au plus juste, la nourriture, les salaires et les frais de transfert sont les prix actuels au Maroc. C’est pourquoi il ne nous est pas possible d’accorder des rabais, car cela réduirait le revenu déjà faible.

Hafid Benyachou et l’équipe nomade

L’équipe
Hafid Benyachou

Hafid Benyachou de Zagora est responsable de l’organisation et de l’accompagnement des trekkings, homestay et circuits. Il est issu d’une famille nomade de la tribu des Ait Atta, a étudié l’enseignement à Agadir après le baccalauréat et a enseigné pendant plusieurs années aux enfants et aux adolescents de l’école nomade de Tafraout. Il est le conseiller des nomades et les soutient activement dans la défense de leurs intérêts en dehors du désert. Il a ainsi fondé avec les nomades de Tafraout l’association « Association Akabar for Sustainable Development and Culture ». Il est également la personne de contact et le traducteur pour l’organisation italienne Il Mondo Incantato (fondateur et sponsor de l’école des nomades) et pour « Ingénieurs sans frontières » (voir projets d’aide aux nomades). Hafid a de nombreuses années d’expérience dans le trekking en tant que guide pour l’entreprise de son frère. Le 1er août 2014, il a enregistré son entreprise de trekking « Akabar – Sahara Treks ».  Hafid a visité l’Allemagne pour la première fois en 2013 et, pendant son séjour, il a notamment rendu visite à l’organisation « Ingénieurs sans frontières », à Berlin, et a décrit la situation de l’eau dans la haute vallée de Tafraout. En novembre 2014, des membres d’ »Ingénieurs sans frontières » se sont rendus dans la vallée de Tafraout et ont examiné presque tous les puits de la vallée avec le soutien de Hafid et de l’association nomade Akabar. Plus de détails sous « Aide aux nomades ».

Nos compagnons de trekking :

Lahsen Rabouze, notre cuisinier, est le frère aîné de Yusuf. Lahsen prépare chaque jour des plats délicieux de la cuisine marocaine :

Mohammed Oukhayi est nomade, chamelier et, comme Lahsen, très bon cuisinier. Il lit les désirs des voyageurs dans leurs yeux. Mohamed est responsable du choix des chameaux et les prend en alternance pour les caravanes de trekking auprès des familles nomades des montagnes du Jebel Bani et des contreforts du désert de Bouhjab.

Ydir Oukhayi est le frère aîné de Mohamed. Il accompagne nos caravanes en tant que guide et chamelier. Comme son frère, Ydir est un très bon cuisinier et prépare chaque jour de nouvelles surprises dans les assiettes. Ses galettes traditionnelles, qu’il cuit au feu de camp ou sur des pierres chaudes, sont particulièrement bonnes. 

Yusuf Rabouze est notre guide junior expérimenté et également chamelier. Il est issu d’une famille de nomades qui, jusqu’à l’année dernière, vivait avec son troupeau dans les montagnes du Jebel Bani et qui s’est maintenant installée près du village de Tafraout. Yusuf a environ 25 ans, a fréquenté l’école nomade de Tafraout et parle un peu anglais. Il est toujours très heureux d’accompagner les voyageurs intéressés dans leur trekking. Il connaît le désert – montagnes et dunes – sur le bout des doigts :

Yusuf Rabouze

Yusuf Karmoud est chamelier/nomade d’une vallée fluviale isolée des montagnes du Jebel Bani ; nos treks passent par ses pâturages.

gauche: Yusuf Karmoud
Ibrahim Karmoud, chamelier/nomade de Jebel Bani
Hussain Maskou, chamelier/nomade de Jebel Bani
Tawda

Les groupes de femmes peuvent être accompagnés par des Tawda ou d’autres femmes berbères.

Responsable du site web et des conseils de trekking
Monika Boch-Jacuk, Photo: Inés Boelke

Je m’appelle Monika Boch-Jacuk, M.Sc. (GB) International Business, et je suis responsable de la maintenance du site web et des conseils de voyage depuis 2012, avec le soutien de mon mari. Depuis ma première randonnée dans le désert en Tunisie, je suis tombée sous le charme du désert et j’ai ainsi effectué près de 20 trekkings dans des déserts (Tunisie, Maroc, Oman, Mongolie, Algérie et Mauritanie). Après mon premier trekking en 2011, Hafid m’a permis d’enseigner l’anglais à des jeunes dans l’ancienne école nomade de Tafraout/Jebel Bani. Depuis ce séjour, j’essaie avec Hafid d’aider des jeunes à gagner leur vie en leur proposant un accompagnement de trekking. 

C’est par hasard que j’ai découvert l’engagement de l’organisation « Ingénieurs sans frontières » et comme des familles avaient déjà quitté la vallée du Tafraout en été 2012 en raison de puits taris, j’ai demandé à « Ingénieurs sans frontières » une aide éventuelle. En novembre 2014, deux équipes d’ »ingénieurs » ont étudié la situation de l’approvisionnement en eau dans la région de Tafraout et différents projets ont été menés jusqu’en 2016.

Je m’engage bénévolement pour Akabar – Sahara Treks et donc pour les habitants du Sahara, ce qui signifie que de mon côté, il n’y a pas de frais pour le voyageur.